Windfoil - Test FType 2019 en 6.8

Swipe to the left
27 mai 2019 80 Views

Présentation

Au déballage la voile présente bien. Ce qui saute aux yeux, c'est la taille du fourreau (c'est très petit), et l'on comprend pourquoi Duotone préconise un mat RDM de 430.

La forme de la voile est très différente de ce que l'on a l'habitude de voir. Ça change et ce changement fait du bien.

Gréage

J'avais entendu dire que cette F-Type était spéciale à monter. Je confirme! La première fois, je vous conseille de la gréer tranquillement sur la plage un jour sans vent ou dans votre jardin car une prise en main est nécessaire si vous ne voulez pas pester lors de votre première session.

Une fois le processus maîtrisé (détendre les deux lattes du bas, mettre les cambers dans leur logement, étarquer la voile en vérifiant que les cambers sont bien en place, étarquer les lattes). Mais comme à son habitude, Duotone a pris le soin de décrire ce process grâce à sticker explicatif sur la voile.

A ce sujet, il faudra bien suivre les indications de réglage présentes sur la voile. Grâce à elles, impossible de mal la régler.

Une fois monté, ensemble est extrêmement léger. C'est comme si on avait une 4 m² de vague. Un régal pour porter le matériel à l’eau!

Sur l’eau

De sensations principales ressortent:

  • La première : légèreté. Le gréement ne pèse rien, c'est bluffant. Comparé à des voiles freeride no cam, la différence est vraiment marquée.
  • La deuxième : la souplesse. Le gréement est hyper souple et cela se traduit par beaucoup de confort. Lors du pumping, on se sent l'ensemble plier avec une espèce de rebond. C'est agréable pour décoller en douceur, par contre, lorsque que l'on a l'habitude d’un gréement plus direct (voile freeride sportive /freerace) c'est assez perturbant car on a l'impression de pomper dans le vide. Pourtant, le pumping est efficace, juste un peu moins direct et nerveux.

La puissance délivrée par le gréement est correcte, ce qui permet un décollage plus ou moins précoce, mais qui reste très sain et doux. Aucun mouvement parasite, on ne se fait jamais surprendre ni emporter vers l'avant. En vol, cette douceur se confirme. C'est un régal pour naviguer en finesse, avec beaucoup d'équilibre et de stabilité.

La voile encaisse plutôt bien les rafales, il suffit juste de relâcher la pression sur la main arrière.

La navigation se fait se fait à plat dans un programme très freeride. Ici, on oublie la performance que ce soit en terme de vitesse pure ou de remonté au vent / contre gîte. On privilégie la douceur, la facilité et la maniabilité.

L’idéale pour aller avec cette voile sera un foil pas trop puissant (85 centimètres maxi) sur une planche pas trop large.

Mention spéciale: le Jibe. C'est juste un pur régal! La voile se fait oublier, on est hyper libre, le passage de la voile est parfait, la rotation des cambers est magique : on ne sent rien.

Bilan

Vous l'avez compris, cette voile est top pour une pratique Windfoil 100 % freeride. Légère et douce, Elle sera le compagnon idéal des pratiquants qui recherchent la facilité et le fun, devant la performance pure.

Les plus

  • Poids
  • Équilibre
  • Maniabilité

Les moins

  • Performances pures
  • Souplesse pour gros gabarits
#Duotone, #Test, #2019 Posted in: Windfoil